AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP Privé] There's a new light coming (Stoli et Acyllia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Acyllia
avatar
MessageSujet: [RP Privé] There's a new light coming (Stoli et Acyllia)   Mer 10 Aoû - 23:35

There's a new light coming

Carrington Kingdley & Alexandra Evans

C'était un matin d'Été de 2011 et pourtant, il faisait froid - putain de réchauffement climatique. Le ciel était voilé de plusieurs nuances de gris et de bleuet, ce qui donnait une allure angoissante au paysage. J'étais âgée de 11 ans, et je venais de me réveiller dans cette forêt qui donnait vraiment froid dans le dos avec le peu de rayons de soleil qui parvenait à échapper au nuages. Trois jours auparavant, je m'étais enfuie lors de l'enterrement de mon père pour échapper aux mains des services sociaux, étant donné que je n'avais plus de famille en vie. J'y avais rencontrée Carrie, elle était à trainée sur une tombe. Nous étions parties toutes les deux après avoir sympathiser rapidement. C'est bizarre dit comme ça, mais c'est ce qui s'est passé.
Nous avions courue longtemps, mon endurance endurcie par tous ces entraînements en école paramilitaire. Finalement, quand j'y pense cette école m'a sauvée la vie plus d'une fois. Mais je reviens au jour qui nous intéresse. Il restera toujours dans ma mémoire ; des fois je le retrouve dans mes rêves - mes cauchemars plutôt -, je me souviens de tous les petits détails dont l'on ne se souvient pas dans les moments peu importants de notre courte vie. Je me souviens du feu de camp qu'on vraiment du mal à faire avec ce temps humide et de ses faible flammes qui nous ont aidées à ne pas faire une hypothermie. De ses goûtes inssuportables qui tombait des feuilles à répétitions.
Carrie et moi avions faite plusieurs tours de rôles pour nous assurer qu'il n'y ai aucun imprévu sous cette nuit étoilée. Quand elle s'était enfin réveiller je lui avait dit :

- Bien dormit le koala ?

J'aimais - et ça n'a pas changé - beaucoup la taquinée légèrement mais elle prend presque toujours ça à la rigolade. C'est une sorte de... Jeu entre nous. Je la considère comme ma sœur et à ce que j'ai comprise c'est toujours ça entre sœurs. Non ? Quoi qu'il en soit, j'étais en train de farfouiller dans un sac à dos que j'avais "emprunter" à une dame que j'avais persuadée. Qu'est ce que j'adore ce don. Bien sûr je ne savais pas encore ce qui allait se produire : la colonie et tout ça. Je pensais que c'était parce que... Car j'étais une adorable petite fille à qui on ne peut pas résister ? C'est du délire je le sais, mais j'étais si... Stupide et isolée que l'attention qu'on portait sur moi dans ces moments me sentait vivante. Bref. Je cherchais un truc mangeable dans le sac. Il y avait quelques barres chocolatée et trois pommes. C'était tout ce qui nous restait.

- Euuuh, il nous reste pas beaucoup de provisions... Il faudra sûrement...

Tout en continuant de fouiller mon sac, j'étais tomber sur la lettre de mon père. Je ne l'avais pas encore ouverte, j'avais peur de ce qu'il y avait dedans, mais surtout j'avais peur qu'il me dise qu'il était désolé. Je savais qu'il fallait l'ouvrir, mais pas seule.

DEV NERD GIRL



Dernière édition par Acyllia le Jeu 11 Aoû - 2:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Stoli
avatar
MessageSujet: Re: [RP Privé] There's a new light coming (Stoli et Acyllia)   Jeu 11 Aoû - 0:20



There's a new light coming
Alexandra Evans

Je me souviens parfaitement, de ce soir là, ou plutôt de cette été là, ou ma vie à moi Carrington Kingdley et celle de Alexandra Evans, ma meilleur amie, a changé.
Nous étions encore que de simple enfants, Alex âgée de 11 ans et moi 12 ans, prête à combattre le monde, tu parles...
Ce jour là, c'étais l'enterrement du père d'Alex, j'étais la à vagabonder comme à mon habitude sur la tombe de ma mère et à fausser compagnie à toute ses famille d'accueil, qui me courrait après.
Curieuse comme je le suis, je me rappel que j'étais partit assisté à l'enterrement du père d'Alex, ces choses là, m'avait toujours boulverser depuis la mort de ma mère, à mes 7 ans, j'avais toujours était son rayon de soleil, la jeune fille pour qui elle se battait et pour qui elle est morte.
Noël, anniversaire, pâque, fête banale rien ne se passait sans que j'ai au moins un cadeau de sa part, que son compte soit à découvert ou qu'elle soit carrément obliger de jongler entre cinq petit boulots.
Ce soir ou j'avais sympathiser avec Alex, nous avions prit la fuite, sans vraiment nous connaître, mais nous avions un truc sur et certain entre nous, on se faisait confiance, comme toujours d'ailleurs.
Ce soir là, il faisait froid, nous avions faim, malgré les petits sac que nous volions, rester bien longtemps loin des service sociaux, pour deux gamines haute comme trois pommes, aurait été un exploit.
Je me rappel, que nous avions décider de nous relier, une aurai pu dormir pendant que l'autre surveiller et ainsi dessuite, malgré la peur qui nous trotter dans le ventre et cette boule qui se former dans notre gorge à chaque moment de devoir fermer les yeux, ou chaque moment ou on devait rester seule, dans cette forêt à nous donner froid dans le dos.
Je m'étais assoupi ce soir là, et je m'étais réveiller quelques heures plus tard, crever de devoir courir loin des griffes de ses personnes qui nous voulait du mal.
«  - Bien dormit le koala ?  »
Je m'étais frotter calmement les yeux tout en lachant un rire nerveux, je savais pertinemment que Alex adorer me taquiner, comme toujours d'ailleurs, on c'est toujours fait confiance les yeux fermer et pour mois Alex et ma sœur à moi et ceci personne ne peux le nier, ni le contredire.
-Comme d'habitude, je dors comme un paresseux !
Je m'étais lever, pour m'assoir à coter d'elle tout en la fixant fouiller dans le sac, le ventre gargouillant.
« - Euuuh, il nous reste pas beaucoup de provisions... Il faudra sûrement...  »
J'avais lever la tête en fixant Alex, pour voir dans sa main une lettre, ou on pouvait y lire pour Alex, avec le nom d'un homme suivit de ..Evans, surement son père.
-Ouvre là, tu dois savoir !
Je sortis alors une lettre de ma poche droite, pour lui montrer que je savais ce que sa faisait de voir qu'avant de mourir, ils avaient pu penser à nous et se dire qu'au final tout ceci était pour nous, mais je ne m'étais jamais résolu à l'ouvrir cette lettre, pas toute seule !
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Acyllia
avatar
MessageSujet: Re: [RP Privé] There's a new light coming (Stoli et Acyllia)   Jeu 11 Aoû - 2:02

There's a new light coming

Carrington Kingdley & Alexandra Evans

Mes mains étaient paralysées, je n'arrivais pas à bouger à cause de la peur. J'étais pendant je ne sais combien de temps dans mon propre monde. Je pesais le pour et le contre. Je savais que Carrie me regardait, qu'elle m'observait mais je m'en fichais. Le déclique ? Ça à été d'entendre le son de sa voix me dire :

- Ouvre la !

J'étais curieuse de savoir ce que mon père voulait me léguer comme dernière pensée mais j'étais aussi effrayée d'en savoir le contenu.
Je n'ai pas pu dire un seul mot, ma langue était collée à mon palais, comme si les deux étaient des aimants attirés par la force d'attraction. Ce qui veut dire, impossible à retirer.
J'ai finalement acceptée par un hochement de tête à peine visible. J'ai ouverte l'enveloppe contenant la lettre de mon connard de père en tremblant des mains comme pas possible ! Quand l'enveloppe fut ouverte - et pas délicatement du tout - j'ai retirée un simple bout de papier à carreaux. Comme ceux qu'on nous distribuaient à l'école pour apprendre à écrire. Alors, déjà ça commençait mal, un mec qui se permet de vivre dans une villa en bord de mer ne peut pas avoir un papier un peu plus propre que celui-ci ? J'avais commencée à regarder l'aspect du texte. Vraiment très peu. En faite ce n'était même pas un texte, il y avait juste marqué : Camp de Sang-Mêlé, Colline de Sang-Mêlé, Farm Road 3.141 Long Island, New York 11954. Tu es quelqu'un de spéciale, vas-y. Non mais c'est une blague ? Je n'ai vue mon père que 5 voire 6 fois dans ma vie et il ne me donne aucune explication ?! Juste une putain d'adresse qui se trouve être à l'autre bout du pays ? Je suis spéciale ?! Qu'est ce que c'est que ce bordel !
J'ai trouvée la force de parler. J'étais vraiment très énervée contre mon père  - et ça n'a pas changé. Mes mains tremblaient tellement de rage que j'ai déchirée une grande partie de la feuille. Seuls ces mots ridicules étaient à peine visible. J'ai alors levée la tête vers Carrie, je pense qu'elle venait de lire la lettre - si on peut appeler ça une lettre - car elle avait le visage déformé par une grimace.

- Tu pense quoi de ça ? Parce que moi, ça à renforcé l'opinion que je m'étais faite sur ce connard !

Je la laissa parler mais je n'étais pas vraiment concentrée sur ses paroles, tout se bousculait dans ma tête. Devait-on y aller ? Devait on encore fuir les services sociaux et se cacher ? Devais-je prendre part à cette folie et traverser tout le pays ? En tout cas, je voulais le faire avec Carrington. Je n'avais pas le courage d'y aller seule. Je lui posa alors la question.

- On fait quoi maintenant, on y va ? Je suis perdue. Et si j'y vais, c'est avec toi.

Evidemment, elle à accepter, sinon je ne serai pas là en train de raconter cette histoire. Sur ce, j'ai éteint notre feu et nous avons rassembler le peu de bagage que nous avions pour retourner à Los Angles incognito. En arrivant dans la ville star, j'ai pris soin de "persuader" une jeune caissière de nous donner des vêtements propre qu'on a toute suite enfilées. Nous nous somme alors dirigées vers l'aéroport tout en persuadant avec mon charme de nous laisser monter dans un avion direction NYC. Nous n'avons pas eu de mal à arriver à destination, personne n'a fait attention à deux petites filles.
Arrivée devant une imposante colline dont il était question de cette "fameuse adresse", je me tourna vers Carrie et lui dit :

- On doit monter ?

Après un court instant, sans même attendre la réponse de Carrie, j'ai grimpée. Et ce que j'ai vue en haut ? Ces putains de mecs des services sociaux.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Stoli
avatar
MessageSujet: Re: [RP Privé] There's a new light coming (Stoli et Acyllia)   Jeu 11 Aoû - 13:31



There's a new light coming
Alexandra Evans

Après avoir dit à Alex d'ouvrir cette lettre ce soir là, je m'étais décidé à le faire aussi, alors je l'avais ouverte au même moment que Alex, et ce que j'y lu me fit vagabonder entre deux émotions, l'envie de pleurer et l'envie de partir à l'aventure.
Chère, Carrie
Mon amour, mon enfant, mon tout, tu as toujours été la prunelle de mes yeux, aujourd'hui si tu lis cette lettre c'est que je ne suis plus à tes côtés, mais je sais que tu es forte et que même loin, je prendrai soin de toi coûte que coûte, je devais t'expliquer quelques chose, mais je ne m'y était jamais résolu, manque de courage j'imagine, écoute bien mon cœur, tu n'es pas comme moi, tu es une demi-déesse, alors s'il te plait va à cette adresse, tu y seras en sécurité et moi c'est tout ce que je veux, te protéger. Tu es spéciale, vas-y !
Camp de Sang-Mêlé, Colline de Sang-Mêlé, Farm Road 3.141 Long Island, New York 11954.

Je me souviens, après avoir lu la lettre de ma mère, j'avais lancé un regard vers Alex, la voyant énervé et ses traît se durcir, alors sans vraiment lui demander la permission j'avais pris sa lettre pour y lire, la même adresse que moi, mais son père lui, avait été vraiment très froid, aucun mot de réconfort rien, la seule chose que j'avais pu faire ce soir là c'était la prendre dans mes bras, car ce soir elle n'était plus seule. Après notre câlin, je me souviens de cette phrase remplis de douleur, de nervosité, de souffrance et surtout de regrets.
« - Tu pense quoi de ça ? Parce que moi, ça à renforcé l'opinion que je m'étais faite sur ce connard ! »
-Je pense surtout qu'on doit, se calmer, et comprendre ce que ça veux dire !
J'avais dit ça pour la calmer, Alex était une jeune fille calme certes, timide aussi mais vraiment très chiante quand elle était en colère.
« - On fait quoi maintenant, on y va ? Je suis perdue. Et si j'y vais, c'est avec toi. »
-Si, on y va, ensemble !
Bien sur, que j'avais accepté sinon on ne serai pas là aujourd'hui, on était partie nous deux à l'aventure, je me rappel encore comment Alex avait dissuadé cette caissière dans se magasin, ou encore l'homme à l'aéroport, j'avais toujours été jalouse de se pouvoir et de la beauté d'Alexandra, avre dire elle était et elle est encore magnifique.
Après être arrivée à destination, devant cette colline immense je me rappel se regard que Alex m'avait jeter elle était déterminé, à comprend et peut-être à vivre une réel vie de compte de fée, enfin si on avait su..
Alors on avait grimper, Alex devant et moi à ses trousse, Alex avait était en camp paramilitaire, je n'étais pas allez là-bas, je n'avais pas autant d'expérience et d'entrainement qu'elle, mais j'avais connu quelques chose, les dur règle de la rue, de mes 7 ans à mes 10 ans, je ne vivais que dans des rues du Bronx, qui était de loin beaucoup mieux que ses famille d'accueil.
Arrivé en haut de la colonie à mon plus grand malheur c'est connard, de service sociaux, nous avait suivit, c'était trop beau pour être vraie avre dire..
Je me souviens de comment je m'étais collé à Alex, pour la protéger, je lui avais murmuré calmement, pour que elle seule l'entende.
-Ecoute, on es spéciale, tu vois l'entrée est là-bas, donc on fonce !
J'avais pris la main d'Alex, pour foncer jusqu'à l'entrée de cette soit disant colonie, après c'être cogné trois fois contre des arbres, et après avoir mordu un des services sociaux, nous avions pu enfin mettre un pied dans la colonie, je m'étais retourné les services étaient là, devant nous, c'était finis la partie était over comme dirait Alex, leurs sourire et leurs phrase du genre "Allez, c'est finis venait avec nous !", ne me rassuré pas, jusqu'au moment ou un d'entre eux à voulu s'approcher de nous, il c'est cogné contre un champ de force, invisible.
J'avais regarder Alex, rapidement l'air de dire, on a réussi.
Mais je savais pas comment et pourquoi on avait réussi à franchir ce champ.

Code by Joy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Acyllia
avatar
MessageSujet: Re: [RP Privé] There's a new light coming (Stoli et Acyllia)   Lun 15 Aoû - 22:44

There's a new light coming

Carrington Kingdley & Alexandra Evans

Je ne comprenais vraiment pas ce qui ce passait. En faite c'était vraiment bizarre ; comment ces fils de chiens nous avaient retrouvés ? Est-ce que le vigile de l'aéroport que j'avais persuadée nous avaient trahis ? Est-ce que nous avions faite des erreurs et laisser des traces ? En faite non. J'ai appris plus tard que ces "hommes des services sociaux" n'étaient pas ce qu'on pensait. Qu'ils n'étaient pas humains. C'est dingues, non ? Enfin... pas pour les personnes comme nous.
Après de longues secondes Carrington m'avaient prise la main et sans que je m'en rende compte elle me tirait à travers la forêt. J'ai faillis tombée plusieurs fois à cause de certains obstacles : des racines et ce genre de trucs qu'on trouve en pleines natures. Cependant je n'ai jamais lâchée la main de Carrie ni même tournée la tête pour voir s'ils nous suivaient. J'avais trop peur, en réalité j'étais tétanisée qu'on puisse nous séparer moi et mon koala. Pendant que je courrais je fixais l'entrée de la colonie.  Il était vers 18 heures, alors on voyait encore assez, et pour une fois j'avais réussir à lire l'inscription : "Camp des Sang-mêlés". On courrait comme des folles, et j'avais rattrapée Carrington. A quelques mètres de l'entrée du camp j'avais entendue un étrange bruit. C'était ces pourritures qui s'était écrasée sur... Un espèce de bouclier invisible. Nous nous étions alors arrêtée pour regarder ces connards mais ils n'étaient plus pareils. C'étaient vraiment choquant sur le coup, c'était comme sortit droit de mes cauchemars. J'ai appris plus tard qu'ils étaient effectivement des monstres ; des Lestrygons cachés pendant tout ce temps par la brume.

- On a réussit ?

J'avais pris Carrie dans mes bras et lâcher toutes mes larmes. De joie et de soulagement. Si on a put traverser ce bouclier et pas eux, somme nous vraiment spéciales ? Mon père n'a donc pas menti ? Quoi qu'il en soit, après ce moment de rire et de pleur, nous avons continuer notre chemin jusqu'à apercevoir un semblant de civilisation humaine. Enfin, humaine ? Fallait revoir ce langage... Parce que nous avions rencontrée un homme-chèvre. Ça m'avait vraiment foutue les jetons sur le coups, et même après avoir vu des Lestrygons. Je voulais suivre cette créature bien qu'on dirait le putain script d'un film d'horreur. J'étais curieuse mais effrayée en même temps. C'est pas tous les jours que je voyais un homme-chèvre. Nous avons continuer notre chemin - prudemment - avec ce satyre nommé Grantz. Sur le chemin nous avons rencontrée diverses créatures aussi magnifiques qu'étranges. Grantz nous a montrée des Nymphes - des esprits de la nature -. Nous avions vus d'autres résidents de la colonie. Ils avaient une apparence humaine. C'est peut-être des adolescents comme nous Je me rassurais sur cette pensée. Grantz nous avait emmené dans une ancienne bâtisse, la Grande Maison. J'appréhendais, j'étais vraiment paniquée, qu'y avait-il dans cette maison ? Carrie était plus grande que moi, alors je m'étais accrochée comme une enfant à son bras, mon visage réfugié derrière son épaule droite. Inquiète j'ai alors dis à Carrie en chuchotant :

- Tu crois qu'ils vont nous faire quoi ? Ils vont nous cuire dans un four comme dans Hansel et Gretel ? Ou peut-être même nous torturer ! Ou les deux !

Des tas de scénarios, aussi pitoyable possible fusaient dans ma pauvre petite tête. Je regrettais d'être aussi curieuse ; je regrettais de l'avoir suivi. Avant d'ouvrir une porte Grantz nous a interpellé :

- Vous allez devoir rencontré Chiron, il vous en dira plus sur votre situation et... sur ce que vous êtes... réellement.

Je ne voulais plus parler. La pipelette que je suis étais partit dans le fin fond d'une grotte pour une excursion indéterminée mais mon cerveau, lui, tournait à mille a l'heure : Comment ça ce que nous somme réellement ? Qu'est ce qu'on a de si spécial ? - à part persuader les gens de faire des choses en les fixant dans les yeux -. L'homme-chèvre- bouc plutôt - ouvra enfin la porte en bois. Il est ensuite partit après nous avoir faire un signe bref.
Nous somme alors rentrées.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [RP Privé] There's a new light coming (Stoli et Acyllia)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP Privé] There's a new light coming (Stoli et Acyllia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Editeur light libre
» Obama;Change is coming to america
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» the light of aerendil
» Entraînement chasse ! (privé Nuage de Corbeau)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Colonie des Sang-Mêlé :: RP : SES ALENTOURS :: Autres lieux-