AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP Privé] Et si on enterrait la hache de guerre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité
MessageSujet: [RP Privé] Et si on enterrait la hache de guerre ?   Mar 29 Mar - 20:28

rp a écrit:


Et si on enterrait la hache de guerre ?
Sophie & James


C'était une journée ordinaire à la colo. Comme toutes les autres. Jamais aucune différence. Ou bien si, mais une seule, et qui intéressait uniquement Sophie : elle était encore plus forte. A l'arc, avec des dagues, à l'épée et au poignard. Elle avait atteint le dernier niveau pour ce qui était de l'orgueil. Là, elle était à l'arène, en train de s'exercer avec des dagues. Avec brutalité, elle envoya sa dague dans le mannequin. Au front. L'impact était tel que le mannequin bascula en arrière et s'écroula dans un bruit assourdissant. Sophie éclata de rire. Elle relança une dague, au niveau du coeur. Le mannequin s'effondra également. La fille d'Athéna poussa un soupir. Depuis que James et elle s'étaient disputés, elle passait soit sa journée dans son bungalow, soit à l'arène, où elle ne le croisait jamais. Les seules exceptions étaient lorsqu'elle allait manger au pavillon-réféctoire. Elle ne venait plus au feu de camp, elle se contentait d'écouter les autres crier et éclater de rire sans arrêt. Quelques fois, ça lui arrachait un sourire mais il laissait automatiquement place à une expression dure et froide - celle qu'arborait Sophie depuis des semaines. Elle ne parlait quasiment plus à personne, sauf à ses frères et soeurs, et ce n'était que, généralement, pour des questions ou  des ordres qu'elle avait à leur donner, concernant le bungalow.

Elle laissa tomber la dague qu'elle s'apprêtait à lancer. Elle se remettait en question. Devait-elle rester ainsi simplement à cause de James ? Certainement pas. Cette pensée-là amena à un autre fait : elle ne le faisait pas que pour ça. Elle criait plus de surprise à chaque fois qu'elle découvrait une nouvelle chose. Combattre des monstres devenait presque une activité. Elle se lassait. Elle avait un nouveau but qui nécessitait plus d'entraînement, de concentration et de savoir. Elle voulait se faire remarquer par les dieux. Elle voulait un signe de sa mère. Néanmoins, ce n'était pas que pour cela : s'entraîner l'empêchait de penser aux araignées qui, de temps en temps, venaient la déranger, l'effrayer, dans la réalité ou dans les rêves. James n'était donc rien qu'un simple bout de bois qui avait simplement contribué à allumer le feu, ce feu qui était comparable au comportement de Sophie. C'était comme si elle s'embrasait de l'intérieur. Comme si elle jouait avec le feu sans se brûler... Et tout ça pourquoi ? Parce que, même si elle était forte et intelligente, elle avait refusé d'accepter la vérité : elle était trop orgueilleuse, trop fanfaronne. Trop fière. Cela pourrait causer sa perte. Ce serait la petite étincelle en trop, qui la brûlerait légèrement, avant de lui infliger d'éternelles souffrances. 

Mais elle s'en fichait, Sophie, elle s'en fichait. Elle se baissa, ramassant sa dague.  Avant même d'avoir fini de se redresser, elle envoya rageusement la dague se planter dans le cou du mannequin.Dans un bruit encore plus fort que celui des autres mannequins, il s'écroula. Décidant que son entraînement s'achevait ici, elle se dirigea vers les mannequins étalés au sol, récupérant soigneusement ses dagues. Elle traversa la grande arène en toisant froidement ceux qui s'entraînaient, puis, quand elle arriva devant les deux colonnes grecques semblables à celles qui marquaient l'entrée du camp, elle se figea dans une expression de surprise. Elle écarquilla les yeux. Il se tenait là, cet idiot. Celui qui avait cédé à un eilodon. Qui pensait pouvoir et devoir tuer Sophie. Pour 
« prouver sa valeur » et « sauver une personne ». Sauver une personne. Elle n'avait plus réfléchi depuis des décennies à qui était susceptible d'être cette personne. Mais cela n'était pas important, parce qu'elle avait un choix à faire : l'attaquer telle une lâche, le frapper jusqu'à l'entendre gémir atrocement, ou bien se la jouer cool et lui demander si ça va sur le ton de la conversation. Mais elle ne fit rien. Elle attendit longtemps, le regard surpris mais froid également. Le regard glacial, comme si le tonnerre qu'on lisait dans ses yeux frappait encore plus fort, la neige l'accompagnant. Ses yeux donnaient toujours cette impression d'analyser la personne, mais cette fois c'était une analyse plus cruelle et plus sadique. L'attaquer ou pas ? Finalement, elle lança :  « Ca fait longtemps. Mais ce jour devait arriver, n'est-ce pas ? J'aurais pu attendre encore des années, ça ne m'aurait pas dérangé . » Elle l'avait dit sur un ton de reproche et de fureur. Elle laissa échappé un petit rire narquois. « Vraiment, James Anderson, se dit-elle. Tu es la personne qui a sans doute le plus de problèmes au monde. Tu devrais être dieu pour ça. » Elle serra le poing, le fixant inlassablement. Elle ne baisserait pas les yeux. Hors de question.


Dernière édition par Sophie Amundsen le Ven 1 Avr - 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Watik-
avatar
MessageSujet: Re: [RP Privé] Et si on enterrait la hache de guerre ?   Jeu 31 Mar - 17:59

Et si on enterrait la hache de guerre ?

James & Sophie

Se faire déposseder d'un démon avait quelque chose de soulageant. Déjà vous n'essayiez pas de tuer tout vos proches pour aucune raison ET en plus de ça, vous pouviez reprendre votre vie en main. Quoique se faire posséder avait quelques chose de bénéfique aussi. James se sentait bien. Ça pouvait se ressentir rien qu'en le voyant, au premier coup d’œil. Il essayait de ranimer cette colonie assez molle et lasse à cause des attaques de monstres répétitif. Il souriait à tout les pensionnaires, même ceux qui le détestait, créait des inventions toujours aussi étranges les unes que les autres pour aider à la protections du camps et donnait des cours au petits nouveau. Non ne l'appelez pas Jésus, il reste tout de même James ! Il embête aussi les Aphrodites avec ses frères et quelques Hermès qu'il aime bien en leurs lançant de la peinture dans leurs bungalow. Il fait toujours le pitre à la cantine et s'est fait déjà convoqué 2 fois chez Mr.D. Malgré tout ça, James est toujours tristes en voyant les dégâts qu'il à causé, surtout en voyant Jessalyn. La chef des chasseresse ne se rappelle même plus de lui, l'ignorant à chaque fois qu'il essaye de lui adresser la parole. Il y a aussi Sophie. Elle passe ses journées à l'arène peaufinant ses techniques, et n'ouvrant la bouche que pour se brosser les dents et donner des ordres à ses frères du bungalow d'Athéna. Mais ça à la limite, James s'en contre-fiche. Il y a une bonne raison pour que la première personne qu'il ai eu envie de tuer soit Sophie, elle est détestable. Néanmoins, elle lui faisait de la peine lorsqu'il la voyait errer à la colonie, les cheveux en broussailles et l'air complètement paumé. Le frère de cette dernière et ami du fils d'Héphaïstos, Luigi, lui disait souvent qu'il devrait partir s'excuser auprès de la fille d'Athéna, peut être que ça l'aiderait à aller mieux. Il avait raison, et c'est pourquoi James se retrouvait aujourd'hui assis sur une caisse de l'arène, les bras croisé à écouter les sarcasmes de Sophie. James posa un regard froid et hautain sur Sophie. Elle n'avait pas changer, toujours aussi détestable. Il esquissa un sourire narquois, il savait que ça ferait craquer Sophie, qu'elle péterait un câble. Oui, il était là normalement pour faire la paix, mais il n'en avait aucune envie depuis qu'il avait entendu ses foutus sarcasmes. Un courant d'air passa devant James et Sophie, comme si le temps sentait que quelques chose n'allait pas et essayait de séparer les deux titans face à face.

- T'en es sur Sophie ? Ton état ne me dis pas la même chose.

BAM ! Il venait de marquer un point, il pouvait être sur qu'elle serait affecter par cette phrase. Il enchaîna avant même qu'elle n'eut pu dire quoique ce soit.

- Bon je vais droit au but, je suis venu enterrer la hache de guerre parce qu’apparemment sans moi tu fais une dépression nerveuse.

Les bras croisé il attendit la réponse de la fille d'Athéna avec une envie d'éclater de rire grandissant de plus en plus.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
MessageSujet: Re: [RP Privé] Et si on enterrait la hache de guerre ?   Ven 1 Avr - 21:26

rp a écrit:



Et si on enterrait la hache de guerre ?
Sophie & James



« T'en es sur Sophie ? Ton état ne me dis pas la même chose. » Naturellement, So' dégaina puis leva son poignard. Ses dagues étaient une nouvelle fois par terre. Mais il venait de dire autre chose : « Bon je vais droit au but, je suis venu enterrer la hache de guerre parce qu'apparemment sans moi tu fais une dépression nerveuse. » Elle voyait l'hilarité briller dans les yeux de James. Mais ce fut elle qui éclata de rire en premier. Un rire féroce, sans la moindre compassion, la moindre amitié. Un rire froid, aussi glacial que l'hiver. On reconnaissait facilement la colère de Sophie dans son rire. Elle fixa James, plus furieuse que jamais. Mais elle ne pouvait pas broncher. Elle était la meilleure, la plus forte. Elle ne devait pas paraître facile à énerver. Hélas, c'est ce qu'elle était.  Quelques instants passèrent avant que Sophie ne crache : « Une dépression nerveuse ? Réveille-toi, James. » Il parlait d'enterrer la hache de guerre. Cela arracha un nouveau gloussement à Sophie, qui se retint maladroitement. James était faible et influençable par dessus le marché. Elle savait que James ne serait jamais venu si son frère, Luigi, n'était pas intervenu. Sophie aussi eut droit à ses conseils agaçants. Il était absolument... Comme elle, en fait. Elle serrait si fort son poing qu'elle en avait mal. Se retenait-elle de le frapper ? La fille d'Athéna n'en avait aucune idée. Elle était comme en état de transe. Furieuse, perplexe. « James veut enterrer la hache de guerre. tu ne veux pas retrouver ses blagues absolument ridicules mais drôles ? » lui dit une petite voix dans sa tête : l'espoir. Elle ferma les yeux quelques secondes. C'était la guerre dans son esprit. Tout ce qu'elle avait mis de côté pendant ses entraînements refirent surface. « Arrête. » s'ordonna-t-elle. Mais tout ce dont elle n'avait pas pris le temps de réfléchir revint : son isolement, sa fureur contre James, la personne qu'il devait à tout prix sauver... Elle laissa sortir un cri faible et aiguë.

Tant pis pour la force. Cette rencontre avec James lui avait ouvert les yeux, ça l'avait fait sortir de cet état de transe permanent. Elle avait trop penser à elle. Elle ne ressentait quasiment jamais aucun sentiment. Elle était neutre. Mais James la rendait heureuse, furieuse, triste. Il lui donnait les émotions dont elle avait besoin. Les émotions qu'elle n'avait jamais pu ressentir. « C'est Luigi qui te l'a demandé. Sans quoi tu ne serais pas venu ! Elle s'emporta légèrement. La vérité, c'est que tu ne veux pas le faire. Qu'est-ce que je peux t'apporter, hein ? Rien de positif. » Là-dessus, elle agrippa le cou de James de ses deux mains, la lame de son poignard l'effleurant légèrement. Avec force, elle l'envoya heurter le muret de l'arène. Elle le frappa à plusieurs reprises contre le mur, avant de le laisser reprendre ses esprits. « Tu vois, ma dépression nerveuse a servi à quelque chose. » Un court instant, ses yeux brillèrent de larmes. La jeune fille hésitait. Sauf qu'en le frappant, elle avait décidé de refuser. Elle était certaine, malgré tout, de regretter sa décision plus tard. 


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [RP Privé] Et si on enterrait la hache de guerre ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP Privé] Et si on enterrait la hache de guerre ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enterrons la hache de guerre [Iris]
» Enterrons la hache de guerre {Pv Raph
» Les Sioux du Métropolitain détèrrent la Hache de Guerre
» L'Ambassadeur américain a-t-il oublié de porter ses lentilles cornéennes
» Le souffle de la guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Colonie des Sang-Mêlé :: LE MARCHÉ :: Corbeille :: RP-